Elbé Mago

Vision du close up / Parcours de vie

 

Une Vision du Close up


« close up », ou « magie de près » ?


Le « close up » (“gros plan” en anglais) a l'avantage de ses inconvénients.

En effet, la proximité exige une technique magique absolument irréprochable, et ne bénéficie pas des atouts qu'un éloignement scénique peut offrir. En revanche, l'impact de l'effet produit s'en trouve démultiplié pour le spectateur,

qui voit se réaliser des impossibilités totales littéralement... sous ses yeux.

La scène du magicien de close-up est sa table...


« Le tour en close-up»


Il se doit d'être, surprenant, lisible, fascinant et totalement impossible. Faire choisir une carte, mélanger le jeu et la retrouver est un “classique” que tout le monde connaît. En close-up, non seulement la carte sera perdue de manière irréprochable (parfois après bien des péripéties amusantes), mais le jeu sera peut être mélangé de dix manières différentes, avant qu'on ne retrouve la carte... entre les deux jokers, ou qu'elle ait changé de couleur, ou qu'elle réapparaisse dans la poche, ou qu'elle n'ait JAMAIS bougé de la table, ou... ou... l'imagination seule, limite les réalisations...


« La routine en close-up»


La “routine” est un enchaînement logique et rapide d'effets en nombre, nécessitant des techniques différentes successives. Elle peut se faire en racontant une histoire dont les événements sont accompagnés et/ou illustrés par des effets magiques. Elle peut aussi s'effectuer sans parole, le rythme étant “calé” sur une musique porteuse de l'ambiance, les effets soulignés par celle-ci. Ainsi, par exemple, quatre pièces apparaissent l'une après l'autre du néant, passent magiquement et successivement d'une main dans l'autre du magicien, traversent la table ; ensuite, après avoir été posées aux quatre coins du tapis, elles se regroupent mystérieusement, pour se séparer à nouveau instantanément, etc.


« Le spectacle en close-up »


Les tours, les routines, sont maintenant au service d’une histoire globale, soutenue par le personnage du magicien, chaque effet devient de plus en plus fort tout en restant cohérent avec le propos général.

Plus que dans toute autre forme de magie, le close-up requièrt une participation active et fréquente du public... Et c'est une

des raisons qui le rend si attachant pour les spectateurs, qui se sentent véritablement devenir personnage à part entière du

spectacle.


"Les objets de Close up"


Aussi variés qu’il y a de magiciens... Les plus classiques ? Balles et gobelets, cordes, anneaux, foulards, pièces de monnaie… Néanmoins, seule l'imagination est la limite : un simple morceau de papier, une agrafeuse, une capsule de bouteille peuvent devenir “ustensile magique” dans les mains d'un magicien. Un objet en particulier est, toutefois, le “roi” du close-up, c'est...


                                      ♣♠♥♦   Le jeu de cartes   ♦♥♠♣ 


Les variations d’effets que l’on peut effectuer avec ces 52 partenaires sont telles que l’on ne pourrait toutes les nommer. De la téléportation à la transformation, de l’apparition à la disparition, des jolies “fioritures” (éventails, cascades et autres jongleries de doigts...) aux innombrables manières de mélanger, ces petites images de carton sont à elles seules un pan entier de l'art du close-up, et sont le support de digressions, d'histoires, de rebondissements, de surprises, de mystères... à n'en plus finir. Bref, les cartes ouvrent en grand la porte d'un domaine aussi époustouflant que fascinant, celui que nombre de magiciens nomment :

 

                  "La poésie de la magie"

 

  

 

                                         ♠♥♣♦

 

 

 

Parcours de vie d'Elbé Mago (Hervé Duca) :

 

A 8 / 10 ans tire les rideaux  pour Pierre Doris , Micheline Dax... Les Frères Jacques, Juliette Gréco...

au théâtre de Coulommiers .

 

École du cirque Fratellini à 14 ans


              ♠♥♣♦

Technique :

durant 10 ans est régisseur ou chef monteur de Chapiteaux pour en vrac et dans le désordre : Les chapiteaux Français de la danse, Apremont Musithéa, Cie Acta, La Grande Halle de la Vilette, La coupole (Scène national de Combs la ville), Le Roseau théâtre, le gala des étoiles...

             

              ♠♥♣♦


Jonglage :

Co-fondateur des Cies :

Compagnie Kabbal

Les enclumés

SchDong !

 

Participe en tant que jongleur  avec :

Cie Jérôme Thomas,

Le Cabaret Tzigane

Clown sans frontières

… … …

 

               ♠♥♣♦

 

Mise en scène :

« La petite histoire épouvantable de la famille avion »,

« Papy l'boxeur »...

par « Les enclumés »

 

« Main dans la main », « Un p’tit verre de cirque »,

« Deux mains trois pieds », « numéros de chambre »

par « Cirko Senso »

 

« Neige de feu »

par la Cie « Entre terre et Ciel »

 

Collaboration, conseils, regard extérieur pour :

la « Cie du clair obscur »,

La Cie « Le filet d’air »,

la Cie « Entre terre et Ciel » …

 

                 ♠♥♣♦


Magie :

Ateliers magiques avec Pierre Guedin

 

Master class avec les magiciens :

 

Gaëtan Bloom - Jeff Mac Bride - Jean Régil- Dominique Duvivier

Max Maven - Eugene Burger - Juan Tamariz

 

 

Spectacles de magie :

 

Madgica !                                     Magie de Scène en solo

Illusion/Désillusion                                  Grande Illusion

C’est l’pompon !                              Magie de scène en duo

Will&Walt, Les Preneurs de tête          Mentalisme déjanté

Et dorénavant :

 Môman !     Close up (ou magie de près)

 

Précisions sur la mise en scène de Môman !

 

Ce spectacle a été conçu  pour qu’il puisse être joué dans des lieux intimes ; dans la rue (mais... pas en pleine rue, plutôt dans des cours, impasses, petites ruelles), dans des petits théâtres, salons ou même salles à manger. Elbé Mago l'a voulu adaptable quasiment à tous les lieux intimes.

 

La scénographie est volontairement dépouillée : une table, une chaise et deux guéridons forment le décor.

 

Elbé Mago a cherché à sortir du personnage de magicien “cliché”, classique, tout en gardant ses intemporels attributs reconnaissables au premier coup d’œil : baguette, chapeau, et nœud papillon.

 

Évidement, la prestidigitation est perpétuellement omniprésente, les tours nombreux aboutissent à de vrais effets magiques. Cependant, le rire est toujours là comme « soupape de sécurité » afin d'apaiser et de fluidifier le spectacle.

 

Pour construire ces effets de manière cohérente et évolutive, le partenariat avec le magicien Lancelot a été précieux.


Un aspect de sa réflexion personnelle concernant l'art de l'illusion  est que …

 ...en magie comme dans la vie, les apparences sont trompeuses…

 

Le postulat est de partir d’un personnage que l’on éviterait plutôt au premier abord et qui devient, petit à petit, aussi bluffant et envoûtant qu'humain et attachant.

 

Pour donner vie à ce personnage peu ragoutant au premier abord mais pourtant fascinant en définitive, Elbé Mago doit beaucoup à  Claudie Parolini,  Nicolas Dewynter et Hélène Ninérola pour leur regard aussi pertinent... qu'impertinent.

Service simple et gratuit

Je crée mon site web
Créer un blog gratuit avec